FEVER PITCH

Un acteur culturel parle d’une anecdote sur les Girondins.

Fever Pitch, parce que c’est le nom du livre où Nick Hornby (qui a écrit le très cool High Fidelity) égraine son autobiographie selon les dates des matchs d’Arsenal qu’il a vu dans sa vie. Le livre parle surtout d’une vision romantique du foot et de la relation très personnelle qui peut se tisser avec un club. La passion intacte à travers les quelques victoires et les nombreuses fois où le bordel nous brise le cœur.

Un acteur culturel, pas pour dire que c’est le degré au dessus du « supporter lambda », mais pour montrer que c’est un peu con d’opposer systématiquement la culture et le foot.

Chacun donne un souvenir mémorable de son histoire perso avec les Girondins. L’attachement à un club loin de ces « franchises de nouveaux riches » qui tiennent plus de Disneyland que de la fibre locale. Un truc perso, parce que notre théorie à ILYRW est qu’on est supporter non pas à cause de ces grands rendez vous, mais que ce sentiment se tisse dans les matchs nuls au milieu de l’hiver, dans les travées clairsemées, dans les foulées maladroites des joueurs un peu chelous et dans les anecdotes qui restent à l’abri des gros titres. Ça reste la meilleure façon de raconter un club. Un club dans son intégralité, pas une saison ou une coupe.

Cette rubrique sert aussi à réfléchir plus largement au fait d’être « supporter ». Les pastilles grisées se penchent sur la fibre commune qui existe chez les supporters de clubs qui ne gagnent pas tous les week-ends. La fidélité de sang plus que la recherche automatique du triomphe. La fibre, l’attachement viscéral, ce qui reste quand on sort de l’opportunisme des résultats. On cite des gens qui supportent des équipes qui gagnent peu, ou qui n’ont pas gagné depuis longtemps. On nous demande souvent ironiquement pourquoi on suit encore les Girondins, alors on voulait aller voir ce qui remue les mecs d’Everton, de Mönchengladbach, de Strasbourg ou du Torino. Des clubs qui comme Bordeaux ont une histoire riche, et une actualité pas toujours à la hauteur.

 

 

 

 

Matthieu Rostac

 

Journaliste pour SoFoot et SoFilm

 

Supporter des girondins depuis 1998

 

 

 

 

 

 

 

Sylvain Havec

 

Illustrateur
Auteur de tous les dessins de notre site ILYRW

 

Supporter des girondins depuis 1990

 

 

 

 




Joseph Mount



Chanteur de Metronomy
Supporter de Nottingham Forest

« Comme si ce pouvait être une question de choix. Le football, c’est une question de sang. »


 

 

Guillaume Dupeyron

 

Ex-chargé de billetterie et responsable de la promotion au Krakatoa

 

Supporter des girondins depuis 1991